La Fondation Mintaka

Projet

La Fondation Mintaka, créée en 2005 par trois professeurs de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève, se donne pour mission de trouver des solutions aux problèmes sanitaires dans les pays en voie de développement et d’amener des solutions technologiques aux plus démunis. Une mission que la Fondation Hubert Tuor a souhaité soutenir.

Pour des projets accessibles au plus grand nombre

Nous avons accès, dans les pays occidentaux, à tous les bénéfices issus des avancées médicales. Des médicaments et des traitements ayant fait l’objet de recherches souvent longues et de tests cliniques poussés sont proposés de façon systématique aux patients occidentaux. Grâce à ces médicaments, les risques de maladies ou de suites opératoires sont grandement réduits, les dépistages permettent de mieux diagnostiquer les pathologies et la qualité des soins divulgués est maximale.
Dans les pays en voie de développement, par contre, les malades souffrants des mêmes pathologies n’ont eux pas accès aux traitements existants chez nous. En effet, que ce soit pour des raisons économiques, sociales ou encore parfois sanitaires, ces populations maquent d’un accès adéquat aux soins essentiels et ne bénéficient pas des avancées technologiques développées dans les pays riches.

Soutenir différemment

C’est dans ce contexte qu’intervient la Fondation Mintaka, afin que les solutions existantes soient développées techniquement et économiquement en adéquation avec les besoins des pays pauvres et que les disproportions en termes de santé soient réduites à leur minimum.

La FHT a souhaité contribuer à cette lutte en épaulant la Fondation Mintaka dans sa recherche de fonds : attribuer les ressources nécessaires au développement d’outils de communication adéquats, afin de faire connaître la cause de Mintaka au plus grand nombre. L’objectif est de trouver les ressources nécessaires pour mener à bien sa belle mission.

Plus d’informations

http://www.mintakafoundation.org

Cliquez sur l’image pour télécharger la brochure Mintaka.