Sauveteurs sans frontières

Soutien

Dans le cadre de leur baccalauréat international, les élèves de l’Ecole Internationale de Genève doivent accomplir un certain nombre de projets créatifs, sportifs et humanitaires. En mars 2016, FHT a décidé de soutenir un groupe de cinq étudiants. Voici leur projet :

« Nous avons choisi de faire une levée de fonds pour une organisation non gouvernementale d’aide médicale internationale : SAUVETEURS SANS FRONTIERES (SSF).
Cette association intervient dans les tous les cas d’urgence, qu’il s’agisse de catastrophes naturelles (séismes, ouragans, inondations, etc.) ou d’attentats terroristes, sans distinction d’origine, de religion ou d’appartenance politique. En effet, dans la plupart des cas, les missions internationales ont besoin, avant de pouvoir intervenir d’une infrastructure parfois longue à mettre en place.
En intervenant immédiatement, Sauveteurs sans Frontières et ses équipes, prend en charge les blessés, et les sinistrés, en attendant l’arrivée des Organisations qui vont intervenir avec des hôpitaux de campagne et des centres chirurgicaux.

SAUVETEURS SANS FRONTIERES a été fondée en Israël, mais est d’abord et avant tout une unité médicale internationale au service de tous. SSF rassemble des médecins, des infirmiers, des psychologues, qui sont équipés de kits de secours, mais aussi environ 5000 secouristes qui sont formés, lors de stages. Les médecins comme les secouristes, qui sont tous bénévoles, sont munis de « bipers » portés en permanence et qui, dès qu’ils sont informés d’une catastrophe, doivent être prêts à partir au plus vite.

Choisir une organisation qui nous mobiliserait tous les 5 n’a pas été chose facile, et ce qui a fait la différence tient dans la vocation pédagogique de cette organisation. En effet, le rôle de SSF ne s’arrête pas aux interventions d’urgence. Il y a eu dès le début, une volonté réelle d’éduquer et de former, autant de personnes que possible aux gestes de premiers secours afin de répondre encore plus vite aux situations dramatiques, et ce sans tenir compte des courants politiques, religieux. Dans de nombreux pays, les adultes comme les enfants sont formés afin de connaître les bons gestes pour aider leurs familles, leurs amis. Cela va même plus loin, car SSF finance des antennes internationales gérées par un personnel local, qui sont des centres médicaux et des centres d’apprentissage pour les bénévoles.

Pour avoir plus de visibilité, nous avons créé un compte Instagram (youngssf), et nous avons présenté à plusieurs reprises SSF dans notre Ecole, mais nous avons aussi besoin de votre aide, pour continuer à mettre en lumière le travail de tous ces bénévoles, et constamment rappeler que les catastrophes naturelles ou les attentats peuvent tous nous concerner.

Nous avons besoin de vos dons, et, quels qu’en soient les montants, ils seront utiles à financer une partie d’un des sacs que vous voyez ci-dessous. Nous souhaitons mener à bien ce projet afin de financer autant de sacs que possible, pour les médecins, pour les secouristes, ou simplement le renouvellement de sacs existants et donc même CHF 10 seraient appréciés. Notre but serait de pouvoir offrir des sacs au nom de notre Ecole, mais vous avez aussi la possibilité, si vous le souhaitez, de faire un don en votre nom, celui de votre société ou de vos amis. En finançant un sac ou le renouvellement d’un sac existant, vous serez personnellement informé par mail ou par sms, de l’endroit où « votre sac » est intervenu.

Les coûts des sacs sont les suivants :

  • Sac médecin : € 2’500.-
  • Sac secouriste : € 1’800.-
  • Renouvellement sac : € 1’000.-

 

 

  

Quel que soit le montant de votre don, il sera utile et apprécié, nous considérons chaque geste comme très important. D’ici au mois d’avril, nous reprendrons contact avec chacun des donateurs afin de vous donner le montant total que nous avons  obtenu.
Nous vous remercions infiniment de l’aide et du soutien que vous voudrez bien nous apporter dans la réussite de ce projet, qui nous l’espérons, encouragera d’autres élèves, à le poursuivre et à le faire évoluer avec l’aide de l’antenne suisse de SSF »

Claire Piacentini
Noémie Selvi
Paul-Emile Duroux
Nicolas Rotzer
Archibald Saen